LE MEILLEUR DU THÉ JAPONAIS
BACK
TO TOP

Le thé vert bio: à la recherche du saint Graal

5
September
2018

Notre équipe est fière et ravie d'avoir créé une magnifique collection de thés verts japonais de qualité exceptionnelle. Mais de nombreux clients, qu'ils soient nouveaux ou déjà fidèles, particuliers ou professionnels, ont une question en tête: avez-vous du matcha bio? Avez-vous l'intention d'agrandir votre sélection de thés verts bio?

Alors, tout d'abord, oui, nous prévoyons de vous proposer encore plus de thés verts bio, y compris du matcha, durant les prochains mois. C'est une priorité. Mais force est de constater que le véritable thé vert japonais est un peu comme le loup blanc: tout le monde en parle, tout le monde en veut, mais c'est rare et difficile à trouver.

Et pourquoi donc? Commençons par rappeler ce que 'bio' signifie. Un producteur certifié bio doit suivre des règles strictes concernant l'emploi de produits chimiques et de fertilisants pour leurs récoltes (leurs buissons de thé dans notre cas). Des tests extrêmement rigoureux sont menés après chaque récolte pour confirmer les taux de produits chimiques résiduels sur les feuilles et dans le produit final.

View of Chiran green tea fields and mountains, Kagoshima, Japan
Des champs de thé à Chiran. De nombreux exploitants travaillent les uns à côté des autres.

Se lancer dans la culture du thé bio coûte cher. Passer d'une culture normale à bio encore plus: les producteurs doivent arracher leurs plants, replanter, et cela prend jusqu'à trois ans pour arriver à la première récolte. Après ça, il faut compter encore plusieurs années d'ajustements pour arriver à la qualité et au goût désirés, et encore, ça dépend de votre expérience. Durant toute cette période, vous pourrez vendre vos stocks mais ça sera compliqué de faire tourner votre exploitation.  

Ensuite, ce que vous faites n'est pas suffisant en soi: vous devez vous soucier de ce que vos voisins font aussi. La contamination croisée est un risque réel qui devient parfois douloureuse réalité, en particulier dans un pays où les champs sont petits et le territoire étroit et rare. Les tests peuvent soudain montrer que votre magnifique première récolte de l'année ne passe pas la barre et vous ne pouvez plus coller le label bio sur vos paquets malgré vos efforts.

Pour éviter ce risque, les champs doivent être isolés, lointain, hors d'atteinte. C'est ce que fait par exemple Irie san à Yame: il est allé en haut des montagnes, loin de tous, car il ne voulait pas une goutte de produits chimiques sur ses feuilles de thé.

Organic Green Tea field in Yame, Japan
Les champs d'Irie san: personne aux alentours. Mais il a dû construire lui-même la route pour accéder à cet endroit.

En d'autres termes, tout le monde n'est pas prêt ou ne souhaite passer à l'agriculture bio. Dans une industrie déjà en crise du fait des bouleversements démographiques, avec des exploitants qui vieillissent, seuls les visionnaires qui sont passés au bio il y 30-35 ans (comme Irie san à Yame ou Orita san à Chiran), ou encore les jeunes générations (comme Miyazaki Sabo à Miyazaki) en voient l'intérêt et le potentiel. Ils comprennent la réalité de la demande croissante à l'étranger, les bénéfices pour la santé, mais aussi les obstacles à l'exportation lorsque les règles japonaises et étrangères en matière de tolérance aux produits chimiques diffèrent.

Il existe également une autre raison, plus philosophique celle-ci, derrière ce retard: comme les vignerons français, les producteurs de thé japonais vous diront que le thé vert bio a simplement un autre goût que les thés qu'ils ont passé des générations à améliorer patiemment. Les experts et les professionnels ont certaines attentes vis-à-vis du goût qu'ils ne retrouvent pas dans le bio. Et bien qu'un travail acharné et un talent accumulé durant des années peuvent régler ce problème, cela effraie les producteurs. En particulier ceux qui sont spécialisés dans le gyokuro. Nous vous mettons au défi de trouver du hon dento gyokuro du Kyushu qui soit bio.

Cette réticence profonde, en particulier des producteurs de gyokuro, explique aussi pourquoi il est si difficile de trouver du véritable matcha bio. Les feuilles sont traitées comme celles du gyokuro (protégées contre le soleil). Il est beaucoup plus dur de les faire pousser sans l'aide de produits chimiques compensant l'absence de soleil. Pas impossible, mais plus compliqué et plus cher. Donc, si vous tombez sur du matcha bio bon marché dans votre magasin local, ne vous fiez pas à l'étiquette. Même au Japon, c'est une denrée rare et couteuse.

Chez IKKYU, nous nous ne vendons que des thés qui peuvent être tracés à la source et qui sont certifiés correctement. Conscients de la demande et de l'intérêt pour du matcha bio, nous sommes en train de travailler pour vous fournir un matcha bio véritable, de haute qualité. Nous serons ravis de vous le présenter dans un futur proche.

La route construite par Irie san pour accéder à ses champs en altitude.

Partagez, Suivez nous

News Letter : Inscrivez-Vous

Nouveaux arrivages, promotions, informations sur la culture japonaise

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form