RETOUR 
HAUT
LE MEILLEUR DU THÉ JAPONAIS

LES THÉS DE IKKYU

FEUILLE DE THÉ FRAÎCHEMENT CUEILLIE DURANT LA PREMIÈRE CUEILLIETE AU JAPON À CHIRAN, KAGOSHIMA

Notre Sélection De Thés

La Proximité: La Garantie De La Meilleure Qualité

Pourquoi avoir choisi ces producteurs? Ces thés? Dès le départ, IKKYU a décidé de ne choisir que les thés verts de la plus haute qualité et de les rendre accessibles aussi bien aux profanes qu'aux initiés. Tous nos thés proviennent directement des producteurs et nous avons choisi six différents types de thés pour nos clients. Le gyokuro, le sencha et le macha, bien sûr, mais aussi trois types moins connus mais extraordinaires: le tamaryokucha, le shiraore et le kamairicha qui sont tous des spécialités rares du Kyushu. 

Nous avons fait le tour des préfectures du Kyushu pour rencontrer des producteurs dévoués et enthousiastes qui sont ravis de faire découvrir leurs thés hors du Japon. Puisque nous vivons tous dans le Kyushu, nous avons cette chance extraordinaire de pouvoir leur rendre visite toute l'année pour établir une réelle relation avec eux. Pour beaucoup d'entre eux, IKKYU est la seule façon d'atteindre une audience à l'étranger et nous sommes les conteurs de leur histoire. Prenez le temps d'écouter leurs histoires et laissez-les vous montrer leurs magnifiques régions et terroirs. 

Tous nos thés sont empaquetés par les producteurs eux-mêmes pour une conservation optimales, puis emballés par IKKYU. D'ailleurs, le saviez-vous? Nos emballages sont très spéciaux eux aussi: nous souhaitons vous offrir une expérience complète avec non seulement des thés extraordinaires mais également des papiers d'emballages splendides pour votre plaisir personnel, ou pour faire un magnifique cadeau à vos amis, votre famille ou vos collègues. 

Pour ça, IKKYU a sélectionné une série de papiers japonais "WASHI" faits à la main dans le Kyushu et qui rendront un parfait hommage à votre thé. Ne jetez pas vos emballages! Vous pouvez les réutiliser par la suite comme bon vous semble.

GYOKURO


dento hon gyokuro
Le gyokuro du Kyushu est vénéré par tous les connaisseurs en thé vert, du fait de sa très grande qualité et de son goût incomparable. Le gyokuro est considéré comme étant le roi de toutes les catégories de thé vert confondues. Avec 40% de la production nationale, la région de Yame (Préf. de Fukuoka) est le principal terroir du gyokuro. Les producteurs de Yame sont à l'origine des meilleurs gyokuro du pays. 

Le gyokuro est doux, et laisse dans la bouche un goût légèrement astringent unique en son genre, ainsi qu'un umami moelleux incomparable, du fait de ses taux élèvés de théanine et de cafféine. Les feuilles de thé sont cultivées en employant une méthode spéciale: les jeunes feuilles sont protégées de la lumière directe du soleil pendant environ 20 jours. En général, les producteurs emploient du plastique noir pour recouvrir les arbres à thé, mais ceux qui suivent encore les traditions ancestrales utilisent des couvertures en paille naturelle (Dento hon Gyokuro)

Si on le compare au sencha, le gyokuro a tendance à être plus lisse, à avoir plus de corps, et à être moins amer. Le gyokuro est également plus riche en umami que le sencha du fait des ses taux plus élevés en théanine. Du fait de la technique d'ombrage, le processus de photosynthèse est beaucoup plus limité. De ce fait, la théanine est préservée et de moindres quantitiés sont transformées en d'autres substances.
Feuilles de thé Gyokurovoir notre sélection de gyokuro

kABUSECHA

冠茶
Le kabusecha (le "thé couvert") est un thé à mi-chemin entre le gyokuro et le sencha. Sa fabrication se rapproche de ces deux autres types de thé. En effet, les arbres à thé sont recouverts au moment de l'apparition des nouvelles feuilles, pendant deux à trois semaines, soit un temps plus court que pour le gyokuro. En outre, la lumière n'est pas autant bloquée que lors de la production de gyokuro, puisque les producteurs n'emploient qu'un seul filet; on atteint donc un degré d'ombrage d'environ 50% (et non 70-90%).

Le résultat est un thé qui combine la douceur et l'umami du gyokuro avec une pointe d'astringence et de fraîcheur qui rappelle le sencha. En réalité, c'est bien le degré de force de l'umami qui va faire la vraie différence entre ces trois thés: le gyokuro est celui avec le taux d'umami le plus élevé, suivi du kabusecha et enfin le sencha. 

Le kabusecha est un thé délicieux et raffiné, mais rare car il représente moins de 5% de la production totale de thé vert au Japon.

Du fait de sa proximité avec le gyokuro, il n'est pas étonnant de constater que c'est à Yame que l'on rencontre encore des producteurs qui proposent ce thé.
feuilles de thé kabusechavoir notre sélection de kabusecha

SENCHA


Sencha
Le sencha est le type de thé vert japonais qui est le plus répandu et le plus populaire au Japon. Le sencha cultivé dans le Kyushu profite de la variété extraordinaire de cultivars de thé qui peuvent y pousser du fait de son climat plus chaud, y compris certains qui donnent un thé plus doux que d'autres. 

Du fait de sa position dans l'extrême sud du Japon, la région de Chiran (Préf. de Kagoshima) peut réaliser la toute première récolte de thé de l'année au Japon. De ce fait, son shincha (thé nouveau) est très apprécié. Le sencha est un thé à la couleur verte teintée de jaune qui offre un mélange bien équilibré entre les arômes, l'umami et l'amertume. Pour fabriquer du sencha, les feuilles de thé sont exposées directement à la lumière du soleil durant tout le processus. De ce fait, elles croissent rapidement. 

Pour la même raison, les feuilles de sencha contiennent les plus hauts taux de vitamine C en fonction du poids, de même que de grandes quantités de tannins, ce qui lui confèrent plus d'astringence que le gyokuro ou le matcha.
Sencha loose leavesvoir notre sélection de sencha

KAMAIRICHA




kamairicha
Le kamairacha est un thé vert très rare: il ne représente que 2% de la production totale de thé au Japon. C'est une spécialité du Kyushu. 

Sa fabrication se fait selon des règles ancestrales qui rappellent les techniques dévelopées en Chine pour le thé noir, ce qui lui vaut d'être aussi connu sous le nom de "thé vert chinois" au Japon. Les feuilles de thés sont rôties dans des sortes de larges poêles en fer à une température de 300-400°C, stoppant le processus d'oxydation. Cela donne un thé de couleur jaune-verte, rafraîchissant et doux avec une saveur riche, sans astringence, et un parfum légèrement torréfié. 

C'est dans la préfecture de Miyazaki que l'on trouve le meilleur kamairicha. Seuls quelques producteurs de thé ont encore le talent et l'expertise requise pour faire ce thé selon les exigences de l'agriculture biologique.
kamairicha loose leavesgo to our kamairicha  selection

MATCHA


matcha
Le matcha est le summum de la combinaison d'un arôme élégant et de douceur. Puisque la poudre de feuilles de thé se dissout dans l'eau chaude, tous les nutriments du thé sont absorbés par le corps, y compris ceux qui ne sont pas solubles dans l'eau (vitamine A, protéines, vitamine E, minéraux, fibres). 

Comme le gyokuro, le matcha contient un taux assez élevé de cafféine et de théanine, mais cette dernière a un effet calmant qui ralentit les effets de la cafféine (en comparaison avec le café). 

Le matcha n'a que très peu de tanins; de ce fait, il n'est pas très astringent. La fabrication du matcha est un processus extrêmement long, délicat et qui implique un gros investissement en termes de ressources car les feuilles sont récoltées et réduites en poudre à la main.

Pour cette raison, le matcha est symbole de luxe et ne peut jamais être bon marché.
Matcha powdervoir notre sélection de matcha

TAMARYOKUCHA



tamaryokucha
Le tamaryokucha (“le thé en spirale”) est une autre spécialité du Kyushu. C’est un thé vert de très haute qualité, proche du sencha, que l’on appelle également souvent guricha (“le thé bouclé“). Ce thé a une saveur acidulée, rappelant des baies, avec un arrière-goût d’amandes et un arôme riche, citronné, herbeux et de baies.

Higashi sonogi est une des régions spécialisées dans ce thé, qui est produit en cuisant à la vapeur les feuilles les plus jeunes après la récolte. Les feuilles sont ensuite roulées en forme de virgules (et non en forme d’aiguilles, comme pour le sencha).

Ce thé est de couleur dorée et peut être réinfusé, avec un goût légèrement différent au final
Tamaryokuchua loose leavesvoir notre sélection de tamaryokucha

SHIRAORE


Shiraore
Le shiraore appartient au groupe des "thés de tiges" (kukicha) et est une autre spécialité du Kyushu: il s'agit en effet d'un thé vert fabriqué à partir des parties de l'arbre à thé qui ne sont pas utilisées pour faire du thé vert de type sencha ou gyokuro. Pour fabriquer du shiraore, les producteurs emploient les tiges des arbres à thé utilisés pour le gyokuro. 

De ce fait, le shiraore est le meilleur des kukicha en termes de qualité, car il est moelleux, fin et développe moins d'amertume. En effet, puisque le gyokuro est couvert pour empêcher la perte de théanine causée par l'exposition au soleil, les taux de théanine sont encore plus élevés dans le shiraore. Ce thé est apprécié pour sa douceur et son goût noisette. Du fait de sa torréfaction durant la phase de production, il a également un goût qui rappelle le pain grillé. 

Comme le shiraore contient très peu de cafféine, il n'est pas amer. Il peut être bu le soir, ainsi que par les enfants (en tant que tel ou mélangé à un jus de fruits).
Shiraore loose leavesvoir notre sélection de shiraore

Partagez, Suivez nous

News Letter : Inscrivez-Vous

Nouveaux arrivages, promotions, informations sur la culture japonaise

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form