RETOUR 
HAUT
LE MEILLEUR DU THÉ JAPONAIS
BACK
TO TOP

QU'EST-CE QUE LE THÉ VERT?

VUE SUR DES CHAMPS DE THÉ, ILE DE KYUSHU

Le Chemin De La Découverte

Le Monde Du Thé Vert Japonais

Le "thé vert" regroupe une très grande diversité de façons de cultiver et de traiter la même plante qui donne naissance à tous les thés qui existent de par le monde: Camelia sinensis. Noir ou vert, cuites à la vapeur ou torréfiées, les feuilles sont les mêmes bien que la variété (le cultivar) peut changer, comme le vin et ses cépages. Au Japon, presque toute la production de thé est du thé vert, et 90% de cette production consiste en du sencha

Initialement consommé par des moines, puis par la classe des samurai et celle des nobles, avant d'être adopté par la population, le thé vert fait désormais partie intégrante de la culture et des traditions japonaises. Il est directement associé à l'idée de méditation, de paix, de calme, de réflexion sur soi-même, et tout simplement à l'idée de prendre un peu de temps pour préparer et savourer la richesse d'une tasse de thé.
Vaste champs de thé vert à Chiran - préfecture de Kagoshima 
A.Bloise 2016

Tant De Choix…

Les Differents Types De Thé Vert

Sencha, matcha, gyokuro… il est parfois difficile de comprendre et de se rappeler les différents noms que peut prendre le thé vert japonais. 

Ces noms reflètent la manière avec laquelle les feuilles ont été cultivées, récoltées et cuites. Ce processus est plus ou moins complexe et délicat, et les saveurs et arômes se transforment selon. Cela influence également le degré de rareté du thé lui-même. 

Pour une description détaillée de ces différents types de thés, vous pouvez consulter notre page "Découvrez nos thés"
Champ de thé à Chiran - préfecture de Kagoshima 
A.Bloise 2014

Comme Un Bon Vin

Les Goûts Du Thé Vert

Pour le palais des connaisseurs, une tasse de thé vert va évoquer tout un bouquet d'arômes et de saveurs. Pour les non-initiés, l'amertume et l'astringence peuvent parfois être fortes. 

En règle générale, le thé vert peut être décrit en employant 4 saveurs, dont le degré d'intensité dépendra du type de thé, du cultivar, mais aussi de la qualité et la température de l'eau. En effet, les composants principaux (minéraux, polyphénols, vitamines, acides aminés...) des feuilles de thé, qui sont à l'origine des saveurs, vont réagir et s'activer de différentes façons selon ces facteurs. 

Ces quatre saveurs sont l'umami, l'amertume, la douceur et l'astringence. Tous nos thés présentés dans notre sélection sont décrits en employant ces quatre saveurs afin que vous puissiez les comparer plus aisément. 

En passant, il n'existe pas de traduction en français du mot "umami", bien que certains l'appellent "le goût savoureux". L'umami laisse dans la bouche un goût doux et persistant qui réhausse les saveurs des autres aliments. Il est reconnu comme l'une des cinq saveurs de base. Il fait partie intégrante de la culture alimentaire japonaise, mais est également connu en Occident: la tomate et le parmesan sont par exemple connus pour être riches en umami.
Sencha froid dans un verre Riedel choisit par un maître de thé a Yame 
A.Bloise 2014

Au Delà Du Yabukita

Une Variété Incroyable

Comme pour le vin et sa gamme infinie de variétés de cépages, il y a des centaines de cultivars de thés au Japon. Certains se retrouvent dans tous le pays, d'autres ne peuvent être cultivés que dans certaines régions du fait d'exigences géographiques et climatiques. 

Comme pour le vin, l'utilisation d'un certain cultivar va avoir une influence sur le type de thé qui peut être produit, ses saveurs et ses arômes. C'est une des choses importantes à savoir pour connaître les particularités d'un terroir. 

Le cultivar le plus répandu est le Yabukita. 76% de la production du thé vert au Japon est faite à partir du Yabukita; ce chiffre monte jusqu'à 93% à Shizuoka. Le Yabukita est employé habituellement pour faire du sencha. 

Le Kyushu offre une large palette de cultivars et octroie moins d'importance au Yabukita (Kagoshima ne l'utilise qu'à hauteur de 37% par exemple). Le Kyushu est donc une région tout à fait appropriée pour faire d'autres thés que le sencha, tels que le gyokuro ou le kamairicha. Parmi les cultivars populaires dans le Kyushu, on trouve ceux qui résistent mal au froid, tel que le Sae-midori, et son incroyable douceur, qui est très populaire car on peut le récolter très tôt dans l'année et n'est ni trop amer ni trop astringent. Le Yutaka-midori et le Ayatsuyu sont d'autres examples. 

Grâce à cette variété et ces spécificités, les thés verts du Kyushu sont généralement moins astringents que ceux provenant d'autres régions du Japon. Cela les rend plus accessibles au public occidental, en particulier pour ceux qui découvrent le thé vert pour la première fois, ou qui simplement ont une préférence pour des saveurs plus douces.

Les Types De Théiers

Pour votre plaisir

Yabukita
76%
Yutaka Midori
5%
Oku Midori
2%
Sae Midori
2%
Sayama Kaori
1%
Kanaya Midori
1%
Asatsuyu
1%

Partagez, Suivez nous

News Letter : Inscrivez-Vous

Nouveaux arrivages, promotions, informations sur la culture japonaise

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form